La protection sociale

Protection sociale et sécurité sociale quelles différences ? Qui est concerné et comment ça fonctionne ?

 

Comprendre la protection sociale

 

Lorsque l’on parle de protection sociale, on a tendance à penser Sécurité sociale et pourtant ce n’est pas la même chose !

 

Pour mieux connaître ses droits et ses devoirs il est important de comprendre notre système de protection sociale.

 

Quelle est la définition de la protection sociale ?

 

Traditionnellement, on englobe dans la protection sociale, l’ensemble des mécanismes de prévoyance collective qui permettent aux individus de faire face aux conséquences financières des « risques sociaux ».

 

Plus simplement, il s’agit de tous les dispositifs mis en place pour protéger l’individu ou sa famille d’une baisse de ressources ou d’une hausse de ses dépenses à cause de la vieillesse, la maladie, l’invalidité, le chômage, la maternité, les charges de famille…

 

La protection sociale répond donc à deux objectifs :

 

Matériel : permettre aux individus de survivre quand ils sont malades ou âgés ou en charge d’une famille nombreuse par exemple.

 

Social : réduire l’inégalité devant les risques de la vie et assurer aux individus un minimum de revenus afin de ne pas être exclus de la société.

 

Est-ce que tout le monde est concerné ?

 

Au départ, le bénéfice d’une protection sociale était lié à l’exercice d’une activité professionnelle. Elle permettait de compenser la perte de revenus liée à l’inactivité forcée suite à l’accident, la maladie ou la vieillesse. Elle ne concernait donc que les travailleurs et leurs familles.

 

C’est avec la création de la Sécurité sociale en 1945 que s’est affirmée la volonté de généraliser progressivement la protection sociale. Chaque personne résidant en France a droit à la garantie d’un minimum vital, indépendamment de l’exercice ou non d’une activité professionnelle.

Les 2 principes fondamentaux de notre système de protection sociale

Assurance : toute personne résidant en France de façon régulière cotise à la sécurité sociale en fonction de son revenu. Cette cotisation lui donne le droit de bénéficier de la protection sociale et du versement de prestations (pension ou allocation).

Assistance : les personnes dont les ressources sont insuffisantes peuvent bénéficier d’une aide versée sans contrepartie de cotisation. L’aide est financée par l’impôt. Elle est versée sous condition, en fonction du niveau de ressource de l’individu.

 

Notre système de protection sociale comporte quatre niveaux :

 

Organisation de la protection sociale

 

Notre système repose sur le principe de la solidarité collective, c’est-à-dire que l’on effectue des prélèvements sur les revenus pour les redistribuer à ceux qui en ont besoin. C’est ce que l’on appelle la redistribution.

 

Fonctionnement de la protection sociale

 

Exceptés les éléments facultatifs de la protection sociale (complémentaire santé, retraite et prévoyance), le système est financé par les cotisations sociales, les impôts, les taxes affectées et les contributions directes de l’Etat.

 

 Financement de la protection sociale

 


Partagez :