Dans les coulisses du service de santé des armées

19/06/2013

Dans les coulisses du service de santé des armées

Le service de santé des armées est placé sur l’autorité du chef d’état-major des armées, et remplit une double mission : assurer le soutien médical de nos forces, et venir en aide aux populations, que ce soit dans le cadre des théâtres d’opérations ou avec un objectif strictement humanitaire.

La formation des personnels du SSA

La France est le seul pays, avec les Etats-Unis, à pouvoir mettre en place une chaîne complète de santé à l’étranger. Et pour préparer au mieux les personnels, des formations théoriques et pratiques, via des exercices grandeur nature, sont dispensées par le CEFOS (Centre de Formation Opérationnelle de Santé).

La mission du CEFOS : former à l’intervention en situation de combat

Créé en 2012 à Valbonne (06), le CEFOS est chargé de former les personnels du service de santé des armées avant leur projection en OPEX.

Afin d’appréhender les situations complexes propres aux opérations extérieures, les stagiaires suivent un programme structuré en trois thèmes :

  • l’instruction santé des armées,
  • la médecine des forces terrestres,
  • la préparation opérationnelle santé (qui prépare à une projection sur un théâtre précis : Afghanistan, Tchad, Guyane, Liban).

Une formation grandeur nature pour réagir efficacement

Au CEFOS, le maître-mot est la mise en situation. Les auxiliaires sanitaires sont ainsi confrontés aux situations-type des théâtres d’opérations : explosions, blessures par balles, arrêts cardiaques.

Basées sur les retours d’expérience (et mises en pratique sur des mannequins), les formations permettent de maîtriser les gestes d’urgence et sensibilisent les stagiaires à la diversité des mentalités – un point essentiel pour faciliter les contacts avec la population locale, gérer les relations avec les hôpitaux sur place, organiser une collecte de sang…

Le CEFOS en chiffres

  • 80 personnels sur le camp de la Valbonne
  • 26 formations
  • 2 300 stagiaires en 2012
  • 2 600 stagiaires prévus en 2013

Le brevet de sauvetage au combat de deuxième niveau

Parmi les formations dispensées par le CEFOS, le brevet de sauvetage au combat de deuxième niveau est peut-être la plus connue.

Réalisée en deux semaines, cette session de formation permet aux auxiliaires de santé de maîtriser 4 gestes essentiels et vitaux :

  • la pratique des perfusions veineuses et intra-osseuses,
  • l’exsufflation inter-costale, notamment lorsque les poumons sont comprimés suite à une explosion,
  • la coniotomie, qui consiste à pratiquer un trou dans le larynx pour relancer la respiration.

 

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire