Votre projet immobilier : pas à pas jusqu’à la signature

21/06/2010

Votre projet immobilier : pas à pas jusqu’à la signature

Quoi de mieux qu’avoir un chez-soi à soi ? Qu’il s’agisse d’une première acquisition ou d’un achat après revente, le parcours qui mène à la propriété, de la recherche jusqu’à la signature, est jalonné d’étapes essentielles.

Immobilier, faites le bon choix

La famille s’agrandit. Vous avez décidé de vous installer ou tout simplement de réaliser un investissement immobilier…C’est le moment de devenir propriétaire.

Mais afin que le rêve ne se transforme pas en cauchemar, il faut se poser les bonnes questions tout au long de la réalisation de son projet immobilier et rester attentif.

Comment bien choisir mon futur bien immobilier ?

Il faut tout d’abord faire attention au coup de cœur qui fait chavirer les esprits car coup de cœur ne veut pas toujours dire bien idéal, adapté à sa situation familiale ou financière !

La 1ère chose à faire est de hiérarchiser les critères de sélection, sans oublier de les mettre en adéquation avec sa capacité financière :

  • appartement ou maison,
  • neuf ou ancien,
  • avec ou sans travaux,
  • centre ville ou banlieue,
  • balcon ou jardin…

Le jour de la visite, il faut s’informer précisément sur l’état du bien (électricité, chauffage, isolation, projets de quartier, taxe foncière, taxe d’habitation…) et ne pas hésiter à revenir la nuit, le week-end pour mesurer la tranquillité des environs, les voisins mais aussi la luminosité.

Combien puis-je emprunter pour acheter mon bien immobilier?

Il faut d’abord mesurer votre effort maximum de remboursement. Il ne doit normalement pas excéder 33% des revenus nets du foyer.

Parallèlement, vous devez au minimum pouvoir effectuer un apport personnel équivalent aux frais annexes de votre achat, notamment les frais de notaire.

En ce qui concerne le financement, il ne faut pas hésiter à vous renseigner sur les aides possibles de l’Etat ou des collectivités locales.

Après avoir trouvé le bien de vos rêves et évalué votre capacité d’emprunt, il est temps de réserver votre futur bien en signant le contrat d’avant-vente communément appelé « compromis » et de verser une indemnité d’immobilisation d’un montant maximum de 10% du prix de vente.

Si vous empruntez et que vous n’avez pas encore eu l’accord définitif de votre banque :

Pensez à faire insérer une clause dans ce contrat stipulant qu’à défaut d’obtenir le prêt dont vous avez besoin, vous êtes libéré de tout engagement.

Vous pourrez ainsi récupérer votre indemnité d’immobilisation.

Vous disposez dans tous les cas d’un délai de 7 jours à compter de la signature pour vous rétracter.

Le coût réel d’un bien immobilier

Attention : lorsque vous calculez le coût réel de votre projet immobilier, il ne faut pas oublier les frais annexes, comme les frais de notaire (3% du prix d’acquisition pour un logement neuf et 7% pour de l’ancien), mais aussi la commission de l’agence immobilière, les frais de déménagement, les petits et gros travaux…

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire