Pictogramme santé

Le téléphone portable nuit-il à ma santé ?

19/09/2016

Omniprésent dans notre quotidien, le téléphone portable est devenu un appendice incontournable pour des milliards d’individus. Pourtant, il n’est pas si loin le temps du premier appel passé avec un téléphone portable, rappelons-nous, c’était en 1987. Depuis lors, l’usage du téléphone portable a connu une ascension fulgurante. En France, en 1993, seuls 9 % des personnes de plus de 20 ans avaient un téléphone portable, contre plus de 92 % en 2015.

Pourtant, il est régulièrement accusé de nuire à notre santé. En cause : principalement les ondes électromagnétiques de radiofréquences qu’il émet. Alors, devons-nous nous en inquiéter ? Faut-il bannir son téléphone portable et revenir au temps du télégraphe ?


Les ondes du téléphone représentent-elles un danger pour ma santé ?


S'il est accusé d'être nocif pour la santé, c'est que le téléphone portable émet des ondes électromagnétiques de radiofréquences. Ce sont des ondes invisibles qui se propagent dans l'air et qui permettent de transporter l'énergie et donc l'information. Les ondes électromagnétiques peuvent être émises par différentes sources : Wi-Fi, antennes-relais, téléphones fixes et mobiles, etc. Nous sommes donc quotidiennement soumis à un "bain d'ondes". Ce bain est-il dangereux ? Il est aussi difficile de l'affirmer que de le nier...

En effet, en 2011, le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) de l'OMS a classé les ondes électromagnétiques comme "peut-être cancérigènes pour l'homme". Ce "peut-être" résume bien la controverse scientifique actuelle sur le sujet. Il est vrai que la science manque encore aujourd'hui de recul étant donné qu'il s'agit d'une technologie récente.

Néanmoins, de nombreuses études se prononcent vers une toxicité possible, même si dans une pathologie, différents facteurs entrent en jeu. Mais, le principal risque potentiel évoqué du téléphone portable concerne notre cerveau. Ainsi, certaines études médicales mettent en évidence un lien entre l'utilisation du mobile et les tumeurs du cerveau.


Des effets souvent méconnus sur la Santé


Les enfants sont particulièrement sensibles aux rayonnements électromagnétiques car leur cerveau est encore en plein développement. Par ailleurs, plus on est jeune, plus les ondes pénètrent profondément dans le cerveau. Pour ces raisons, comme nous le verrons par la suite, l’utilisation du téléphone portable est fortement déconseillée pour les enfants de moins de 12 ans.

Par ailleurs, les ondes électromagnétiques ne sont pas les seules coupables. Ainsi, la composition des éléments des téléphones portables peut être nocive. Certains appareils contiendraient des métaux comme le nickel, le chrome ou le cobalt susceptibles de provoquer allergie et eczéma de contact.

N'oublions pas que les téléphones portables font partie des objets du quotidien les plus sales et sont un formidable nid à microbes potentiellement dangereux pour la santé.

D’autres recherches pointent le rôle des smartphones dans un possible effet sur les fonctions cognitives dans notre société numérique connectée : mémoire, attention, fonctions exécutives, coordination. Un phénomène baptisé "amnésie numérique" nous conduirait à diminuer notre concentration et donc notre capacité à retenir une information précise. Le téléphone fait alors office de véritable "béquille" de la mémoire.

Sans compter l’impact de ces technologies envahissantes sur nos comportements. Citons les maux de tête, la vision floue, le stress, la fatigue générale, mais aussi les troubles du sommeil. La lumière bleue de nos écrans perturbe notre sommeil et dégrade notre vision.

Enfin, notre moral n’est pas épargné et certains peuvent éprouver un manque d’estime de soi quand d’autres être victimes de "nomophobie" : la peur d'être séparé de son téléphone portable. Le téléphone créé une forme d’addiction plus ou moins forte dont nous devons prendre conscience.


Nos conseils Santé : comment se protéger du téléphone portable ?


Dans un avenir plus ou moins proche, les scientifiques pourront donner des réponses claires, mais à l'heure actuelle, il est impossible de trancher sur la nocivité des ondes. Aussi, en attendant un consensus scientifique, nous vous recommandons d'adopter les 10 conseils suivants :

  • Lors de vos appels, utilisez un kit mains libres ou le mode "haut-parleur".
  • La nuit, ne laissez pas votre téléphone allumé à proximité.
  • Ne portez pas votre téléphone à hauteur ou contre le cœur, l’aisselle ou la hanche, ou près des zones sensibles de votre corps.
  • Privilégiez les SMS plutôt que les appels.
  • Limitez le nombre et la durée de vos appels. Respectez un temps moyen raisonnable entre chaque appel. Privilégiez le téléphone fixe filaire pour les longs appels.
  • Choisissez un appareil avec un DAS (Débit d'Absorption Spécifique) le plus bas possible (de préférence inférieure à 0,7 W/kg). Il traduit le niveau de rayonnement électromagnétique des téléphones mobiles.
  • N’autorisez pas les enfants de moins de 12 ans à utiliser un téléphone portable.
  • Évitez de téléphoner dans une zone ayant un faible signal (parkings souterrains, métro, ascenseurs, lieux confinés). Téléphonez de préférence près d’une fenêtre pour moins ressentir les énergies émises.
  • Lors d’un appel, changez d’oreille régulièrement.
  • Avant de mettre le téléphone portable contre l'oreille, attendez que votre correspondant ait décroché.

Les conséquences médicales, sociologiques et psychiques de la découverte du portable sont bien trop importantes pour que nous acceptions d’en être les simples spectateurs. Alors coupez vos appareils pendant quelques heures et regardez le monde à travers vos yeux !

Docteur Cha ROSUNEE
Septembre 2016

2 Commentaires

Merci docteur pour ces informations pleine de bon sens.
Merci pour tout ces bons conseils.

Ajouter un commentaire