Seniors : choisir son hébergement selon son degré de dépendance

Seniors : choisir son hébergement selon son degré de dépendance

08/01/2015

Choisir le maintien à domicile ou l’établissement de proximité

Le maintien à domicile est la solution préférée des personnes âgées. Mais ce choix implique un aménagement des locaux (cuisine, salle de bains, chambre, escalier), pour répondre aux contraintes imposées par la dépendance.

Aujourd’hui, la domotique propose de nombreuses solutions pour rendre une maison sûre et accessible aux personnes âgées. Les personnes âgées peuvent également être assistées chez elles par des prestataires de service de proximité (médecine, soins, alimentation, ménage). Si le maintien à domicile n’est pas possible, des solutions alternatives existent. Toutefois si le placement en établissement s’impose, étudiez la situation géographique de la maison de retraite par rapport aux commerces, aux transports et au temps que les proches mettront pour se rendre sur place.


Déterminer le degré d’autonomie

Pour être bien orienté vers une structure adaptée, le médecin traitant devra évaluer le degré d’autonomie de la personne, classé en 6 catégories (GIR 1 à GIR 6). La catégorie est déterminante pour le choix de l’établissement (plus ou moins spécialisé) et le montant du soutien financier de la part du conseil général local.


Distinguer les établissements

Ils répondent à des logiques différentes. Certains établissements sont publics et le plus souvent gérés par le centre communal ou intercommunal d’action sociale (CCAS). Les autres sont privés et gérés par des caisses de retraite, des mutuelles ou des sociétés commerciales à but lucratif.

Ils peuvent aussi être gérés par des associations et des fondations sans but lucratif : c’est le cas des établissements administrés par les partenaires du GMPA : la Fondation Caisse d’Épargne pour la solidarité et l’association Jean Lachenaud.


Évaluer le budget

C’est un critère majeur dans votre choix. Il faut compter entre 1 500 et 4 500 € selon le degré de dépendance de la personne, légère ou lourde, le statut de l’établissement ou encore les prestations proposées.

Renseignez-vous sur les aides existantes, comme l’allocation de solidarité aux personnes âgées.

Prenez également contact avec la caisse de retraite qui propose parfois des places réservées à ses allocataires dans les établissements qu’elle finance en partie.


Vérifier la réputation de l’établissement

Pour vous imprégner de l’ambiance, n’hésitez pas à vous rendre sur place pour visiter l’établissement, rencontrer le directeur de l’établissement et le personnel, ainsi que les résidents déjà installés. Vous pouvez également demander l’avis des médecins et des assistantes sociales, qui pourront vous aiguiller. Retraite Plus, partenaire du GMPA, vous accompagne gratuitement dans le choix des établissements.


Obtenir des renseignements sur les aides sociales

Des organismes répondent à vos questions sur les aides sociales à l’hébergement, les allocations logement et les allocations personnalisées à l’autonomie : les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) sont chargées de l’accueil et de l’accompagnement des personnes handicapées et de leurs proches pour toutes les démarches liées aux diverses situations de handicap.

Les Clic (centre local d’information et de coordination) répondent à vos questions, tout comme l’association Mutualité Défense en charge de l’activité de conseil et d’aide aux personnes âgées et handicapées.

Avec son partenaire Retraite Plus, le GMPA vous accompagne également dans vos démarches.

A noter

9 Français sur 10 veulent vieillir chez eux, selon un sondage réalisé par OpinionWay.

Les différents choix

Personnes âgées autonomes

Maintien à domicile

  • aide pour les soins infirmiers
  • domotique : aménagement des pièces de la maison + sécurisation des lieux à risques (salle de bains, toilettes, accès au jardin…)
  • aide à domicile : aide à la personne, aide dans les tâches quotidiennes, aides aux activités sociales
  • présence de la famille

Logement-foyer ou résidence pour personnes âgées (RPA)

  • chambres ou petits appartements à louer
  • équipements et services collectifs facultatifs (restauration, blanchisserie, activités de loisirs)
  • établissement non médicalisé

Résidence service

  • location appartements au sein d’une structure hôtelière
  • équipements et prestations collectives de luxe
  • établissement non médicalisé

Maison d’accueil rurale pour personnes âgées
(Marpa)

  • logements privatifs et espaces de vie collective
  • accompagnement adapté à l’évolution du résident
  • encadrement par des intervenants professionnels
  • structure non médicalisée

Colocation

  • chambre individuelle et espaces de vie collective
  • pas d’encadrement par des intervenants professionnels, mais entraide intergénérationnelle
  • structure non médicalisée

Ce mode d’hébergement est en fort développement en France : les associations d’habitation intergénérationnelle existent partout en France pour encadrer ce mode de vie.

Personnes âgées dépendantes

Maison de retraite

  • secteur privé ou public
  • sous l’autorité d’un centre d’action sociale, de l’Assistance publique ou d’un hôpital (tout établissement conventionné sera nécessairement médicalisé)

EHPAD

  • établissements médicalisés pour personnes âgées dépendantes (soumis à un cahier des charges précis)
  • secteur privé ou public
  • chambre individuelle
  • équipements et services collectifs
Personnes âgées très dépendantes

Unité de soins longue durée (secteur hospitalier)

  • hébergement en chambre individuelle
  • personnes accueillies suite à une hospitalisation ou pour une réadaptation
  • surveillance médicale constante

Unité de soins spécifiques Alzheimer (intégrée à l’hôpital ou EHPAD)

  • hébergement en chambre individuelle (critères précis)
  • résident recevant des soins spécifiques et encadré par du personnel qualifié
  • Personnes âgées autonomes

    • Maintien à domicile

      • aide pour les soins infirmiers
      • domotique : aménagement des pièces de la maison + sécurisation des lieux à risques (salle de bains, toilettes, accès au jardin…)
      • aide à domicile : aide à la personne, aide dans les tâches quotidiennes, aides aux activités sociales
      • présence de la famille
    • Logement-foyer ou résidence pour personnes âgées (RPA)

      • chambres ou petits appartements à louer
      • équipements et services collectifs facultatifs (restauration, blanchisserie, activités de loisirs)
      • établissement non médicalisé
    • Résidence service

      • location appartements au sein d’une structure hôtelière
      • équipements et prestations collectives de luxe
      • établissement non médicalisé
    • Maison d’accueil rurale pour personnes âgées (Marpa)

      • logements privatifs et espaces de vie collective
      • accompagnement adapté à l’évolution du résident
      • encadrement par des intervenants professionnels
      • structure non médicalisée
    • Colocation

      • chambre individuelle et espaces de vie collective
      • pas d’encadrement par des intervenants professionnels, mais entraide intergénérationnelle
      • structure non médicalisée

      Ce mode d’hébergement est en fort développement en France : les associations d’habitation intergénérationnelle existent partout en France pour encadrer ce mode de vie.

  • Personnes âgées dépendantes

    • Maison de retraite

      • secteur privé ou public
      • sous l’autorité d’un centre d’action sociale, de l’Assistance publique ou d’un hôpital (tout établissement conventionné sera nécessairement médicalisé)
    • EHPAD

      • établissements médicalisés pour personnes âgées dépendantes (soumis à un cahier des charges précis)
      • secteur privé ou public
      • chambre individuelle
      • équipements et services collectifs
  • Personnes âgées très dépendantes

    • Unité de soins longue durée (secteur hospitalier)

      • hébergement en chambre individuelle
      • personnes accueillies suite à une hospitalisation ou pour une réadaptation
      • surveillance médicale constante
    • Unité de soins spécifiques Alzheimer (intégrée à l’hôpital ou EHPAD)

      • hébergement en chambre individuelle (critères précis)
      • résident recevant des soins spécifiques et encadré par du personnel qualifié

LE GMPA s'engage...

Dans le cadre de son dispositif d'Entraide solidaire, le GMPA s’engage auprès des seniors en proposant à ses adhérents un dispositif complet et des aides concrètes. Ses partenaires experts aident les adhérents à trouver une place en établissement spécialisé. Un accès prioritaire à l’un des 115 établissements d’hébergement pour personnes âgées gérés par la Fondation Caisse d’Épargne pour la Solidarité est réservé aux adhérents et à leurs proches. Cet accès prioritaire est également valable pour l’un des trois établissements d’hébergement pour personnes âgées gérés par l’association Jean Lachenaud.

1 Commentaire

Certains réussissent à vieillir chez eux, mais passer les dernières années de sa vie tout seul peut être difficile. Vivre à une maison de retraite donne l'occasion de socialiser à un moment de la vie où cela peut être difficile, surtout dans l'ère numérique dans laquelle nous vivons actuellement. Cela permet aussi les soins nécessaires si on n'est plus très autonome. Pierre

Ajouter un commentaire