Ce qui change en 2017

29/12/2016
Ce qui change en 2017

 

Cette nouvelle loi va impacter notre quotidien : zoom sur les points les plus marquants.

  • Don d’organe : en France, toute personne est considérée comme un donneur d’organes si elle ne s’y est pas opposée de son vivant. Depuis le 1er janvier, il est possible d’exprimer plus facilement son refus en s’inscrivant sur le registre national des refus ou en confiant sa décision à un proche. Aujourd’hui, 150 000 personnes sont inscrites sur le registre des refus, tandis que 21 500 patients attendent encore un donneur.
  • Se faire vacciner contre la grippe par son pharmacien : le gouvernement a lancé une expérimentation sur trois ans : munis d’une ordonnance de leur médecin traitant ou d’un bond de prise en charge, les adultes pourront se faire vacciner contre la grippe saisonnière par un pharmacien volontaire, ayant suivi une formation spécifique.
  • Les généralistes peuvent désormais stocker le vaccin antigrippe : ils pourront ainsi vacciner les femmes enceintes, les personnes en affection longue durée et les personnes âgées de plus de 65 ans.
  • Le tiers payant généralisé : mesure phare de la nouvelle loi Santé, le tiers payant généralisé sera un droit pour tous les Français dès le 30 novembre 2017. Chaque patient n’aura plus à avancer chez le médecin le montant de la partie remboursée par la Sécurité sociale. Un dossier complet est consacré à la généralisation du tiers payant dans la revue Ensemble, numéro 215.
  • Un remboursement renforcé des soins dentaires : en plafonnant le prix des prothèses en échange d'une revalorisation des soins conservateurs tels que le soin des caries et les détartrages, il sera possible de consacrer près de 200 millions d'euros à un meilleur remboursement des soins dentaires.
  • Congé pour aider un proche malade : les salariés souhaitant aider un proche malade, âgé ou handicapé, pourront bénéficier d'un congé sans solde d'une durée de trois mois, renouvelable une fois, sans avoir à justifier d'un lien de parenté.
  • Sortie d'hôpital : les hôpitaux et cliniques devront remettre au patient qui sort une "lettre de liaison" (synthèse médicale du séjour, traitements reçus, ordonnance de sortie, etc.) pour assurer la continuité des soins.
  • Lutte contre le tabagisme : tous les types de tabac, y compris les minis paquets ou cigarettes slim, ne devront plus porter de logo, afin de répondre à l’obligation de paquets neutres.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire