Accidents de la vie courante : les dangers cachés de notre quotidien

23/06/2014

Accidents de la vie courante : les dangers cachés de notre quotidien

Première cause d’accidents et troisième cause de mortalité en France, les accidents de la vie sont causés involontairement, par la victime elle-même, et touchent plus particulièrement les enfants et les personnes âgées. Bien que les victimes soient plus nombreuses que les accidentés de la route, on constate un déficit de médiatisation auprès du grand public. Entre sensibilisation, bons réflexes et contrat d’assurance adapté, comment se prémunir des risques du quotidien ?

Sensibilisation sur les accidents du quotidien

Accident de la vie courante : un déficit de médiatisation

La baisse en « gravité » observée entre 2005 et 2010 résulte probablement d’un effet croisé entre de nouvelles mesures législatives autour de la sécurité des équipements et les nombreuses actions de prévention mises en place par les acteurs institutionnels et associatifs. De fait, seule la prévention sera en mesure de faire évoluer les comportements sur le long terme, pour faire baisser significativement (et durablement) le nombre d’accidents. Cependant, la prise de conscience semble plus difficile sur ces catégories d’accidents (par comparaison avec l’efficacité des campagnes de prévention routière, par exemple), sans doute en raison des nombreux facteurs de risques (comportement, état de santé, âge, équipements…) et de l’aspect « banal » de ces problématiques.

Le Collectif inter associatif de Lutte contre les Accidents de la vie Courante (CLAC) a notamment milité pour une labellisation en tant que Grande Cause Nationale, qui permet de fédérer l’ensemble des acteurs locaux et d’obtenir une visibilité médias. Leur action vise ainsi à :

  • faire émerger le sujet en insistant sur le caractère évitable des accidents quotidiens
  • profiter de la saisonnalité de certains risques pour proposer des solutions adaptées et favoriser l’adoption de comportements préventifs.

Aller plus loin

Combien de personnes sont touchées par les accidents de la vie courante ? Quel est le cadre réglementaire ?

Personnes les plus touchées par les accidents du quotidien

Tomber d’une échelle, se casser une jambe en s’adonnant à son sport préféré ou se blesser en jardinant… Au quotidien, personne n’est à l’abri d’un accident non intentionnel. Les personnes les plus touchées sont cependant :

  • les enfants, peu conscients des risques qu’ils encourent (surtout entre 1 et 4 ans).
    En tant que parent ou proche, la balle est donc dans notre camp pour limiter les risques d’accident ! Il s’agit de sensibiliser ses enfants en fonction de leur âge et de leurs activités, d’adapter les équipements pour des activités sportives…
  • les personnes âgées, en perte d’autonomie ou moins alertes.
    Le baromètre de santé INPES 2010 donne les premiers chiffres concernant les 75-85 ans : davantage exposée, cette population se blesse pour 50% à son domicile, dans la plupart des cas en chutant. Pour cette catégorie des seniors, l’un des axes de travail majeur reste l’adaptation des logements.

Dangers du quotidien : nos recommandations, vos obligations

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire