Innovation : préparer la santé de demain

14/03/2018

Innovation : préparer la santé de demain

Depuis plus de 150 ans, la France ouvre la voie pour mieux soigner. Les innovations dans le domaine de la santé sont nombreuses : objets connectés, applications mobiles, opérations chirurgicales menées par des robots dernier cri. Elles ont déjà commencé à s’inviter dans notre quotidien afin de nous assurer, dans le futur, une santé plus performante.

Les défis de l’innovation

En juillet 2017, l’Assurance-Maladie défendait l’idée de la création d’un fonds pour financer les innovations menées dans le domaine de la santé. Ce fonds dédié à la diversification des modes de financement des soins et à l’expérimentation de produits de santé devrait être créé au cours de l’année.
 

Il regroupera la multitude d’expérimentations en santé qui ont été lancées depuis une vingtaine d’années et permettra de donner un coup d’accélérateur au déploiement des innovations qui mettent parfois plusieurs années avant de voir le jour, après avoir rassemblé les autorisations nécessaires.

Aujourd’hui, l’innovation est nécessaire : elle apporte, dans l’environnement où elle se déploie, une réponse inédite, un angle différent pour agir, une amélioration dans sa pratique.

En santé, l’innovation vise à intégrer de nouvelles façons de faire pour améliorer la santé des patients. Pour y arriver, elle doit relever 3 défis :

  • Le vieillissement de la population française : en 2050, 1 Français sur 3 aura plus de 60 ans. L’innovation permettra de répondre aux enjeux de ce vieillissement à travers la création d’outils pour le maintien à domicile, les objets connectés pour rompre l’isolement de la personne dépendante.
  • Le défi de santé publique : l’innovation doit permettre de vivre plus longtemps et de vivre mieux, grâce à une meilleure prévention et des moyens de guérison plus performants.
  • L’enjeu social et économique : l’innovation permet de créer des emplois au sein de l’industrie de santé et participe à la compétitivité de la France. Mais surtout, elle a pour objectif de réduire les coûts de l’assurance-maladie.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire