Innovation : préparer la santé de demain

14/03/2018

Innovation : préparer la santé de demain

Depuis plus de 150 ans, la France ouvre la voie pour mieux soigner. Les innovations dans le domaine de la santé sont nombreuses : objets connectés, applications mobiles, opérations chirurgicales menées par des robots dernier cri. Elles ont déjà commencé à s’inviter dans notre quotidien afin de nous assurer, dans le futur, une santé plus performante.

Le boom de la télémédecine

Pour lutter contre les déserts médicaux aujourd’hui trop nombreux en France, la télémédecine s’impose de plus en plus comme une des principales solutions. Le gouvernement a même choisi de miser sur le développement de la téléconsultation afin de favoriser l’accès aux soins.

Au mois de janvier dernier, les négociations ont débuté entre  la Caisse nationale d’assurance-maladie (CNAM) et les syndicats de médecins libéraux pour fixer les règles, les tarifs et le remboursement d’une téléconsultation.

En pariant sur la télémédecine, le gouvernement entend améliorer l’accès aux soins en réduisant les temps d’attente pour obtenir un rendez-vous, éviter les hospitalisations et le recours aux urgences pour des cas qui ne le nécessitent pas. Dans les régions désertées par les médecins, des salles de téléconsultation pourraient apparaître dans les pharmacies. Dans un premier temps, seuls les malades atteints d’une affection longue durée et ceux résidants dans les zones en sous-effectifs de médecins pourraient en bénéficier.

L’Etat envisage 500 000 actes de télémédecine dès 2019, pour arriver à plus d’1,3 million en 2020. En 2015, seuls 260 000 actes ont été réalisés.

En utilisant les technologies de communication, la télémédecine permet de mettre en relation un malade et un médecin, afin d’établir un diagnostic et de lancer un traitement si nécessaire. Le développement de cette pratique, initiée la première fois en 1989 entre les hôpitaux de Toulouse et de Rodez, a été rendu possible grâce aux téléphones portables et tablettes.

Aujourd’hui, le patient qui dispose d’un ordinateur et d’un accès à l’internet peut être mis en relation avec un médecin, qui établira un diagnostic. Une ordonnance peut être rédigée et envoyée au patient, qui la téléchargera et la présentera au pharmacien pour obtenir ses médicaments. Afin de respecter le parcours de soins, un compte-rendu est envoyé au médecin traitant. Les adhérents du GMPA peuvent déjà bénéficier, depuis plusieurs années et sans surcoût supplémentaire, de la médecine à distance, grâce aux services de MédecinDirect.

L’adhérent peut contacter un médecin ou spécialiste 24h sur 24 et 7 jours sur 7 par téléphone, par écrit  via Internet ou par l’application mobile sécurisée et confidentielle. Le médecin peut poser un diagnostic, rédiger une ordonnance ou renouveler une prescription.

Dès cette année, MédecinDirect innove puisque les consultations en vidéo ont été mises en place : les patients peuvent désormais voir le médecin par webcam ou par la caméra de leur téléphone. Accessible grâce à une connexion Internet, MédecinDirect peut être utilisé partout dans le monde. Si la télémédecine ne se substitue pas à un examen clinique, elle permet d’accéder à la médecine et de faciliter les échanges entre les malades et les médecins, tout en répondant aux manquements actuels du système de soins français.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire