Le boom de la santé connectée

09/10/2015

Le boom de la santé connectée

L’avancée de la technologie touche de plus en plus le domaine de la santé et s’invite désormais dans notre quotidien : applications mobiles, sites d’information, télémédecine... Désormais, la e-santé aussi appelée santé connectée se présente comme une solution à part entière pour lutter contre les bouleversements du secteur de la santé.

Un réel engouement pour les objets connectés

Le principe de la santé connectée est simple : donner les moyens aux personnes de mieux se connaître, afin de se maintenir en bonne santé. Capteur de sommeil, balance nouvelle génération qui vous analyse de la tête aux pieds, brosse à dents intelligente qui surveille votre méthode de brossage, fourchette connectée qui permet de chasser les mauvaises habitudes alimentaires : le principe du "quantified self" ou de "l’auto-mesure" séduit de plus en plus.

Selon l’étude Santé 2015 réalisée par l’Ifop et révélée en avril dernier, la majorité des Français sont favorables à une utilisation plus large de la e-santé. Un Français sur deux estime d’ailleurs que la France accuse un retard dans le domaine.

Ces objets connectés, auparavant réservés aux fans de nouvelles technologies, trouvent aujourd’hui un public plus large et représentent un marché juteux, estimé à près de 8 milliards dans quatre ans.

La "santé connectée" regroupe l’ensemble des nouveaux moyens technologiques mis au service de la santé et du bien-être, qu’il s’agisse d’applications téléchargées sur smartphones ou d’objets connectés.

Chiffres-clé

  • 8 millions de Français utilisent une tablette. En 2020, 80 milliards de machines, objets et terminaux seront connectés dans le monde. Ils étaient 4 milliards en 2010.
  • TOP 3 des objets connectés : le glucomètre, le tracker d’activité, la balance connectée.

Les atouts de la santé connectée


Suivre son état de santé

Plus de 3 Français sur 4 (77%) estiment également que la e-santé est efficace pour mieux suivre des indicateurs biologiques de santé comme le pouls, la tension, le poids. Avec la santé connectée, le patient redevient acteur de son état : grâce aux objets connectés, le patient doit adopter un mode de vie plus sain. Il peut aussi suivre son état de santé à travers les données collectées, et être alerté lorsqu’une maladie survient. La e-santé fait basculer le patient du modèle curatif vers un modèle préventif. Tous ces outils numériques présentent surtout un réel intérêt pour les maladies chroniques ou les affections de longue durée : l’auto-mesure est utile pour la pression artérielle, le diabète ou la fréquence cardiaque. Tous les patients qui connaissent bien leur pathologie et les signaux d’alerte qui l’accompagnent verront dans le développement de la e-santé un réel bénéfice.
 

Pallier les déserts médicaux

Quand la consultation est difficile à cause d’un manque de médecins, la télémédecine peut être une solution pour les maux les plus bénins.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire