Le système de santé en France : état des lieux

02/04/2013

Le système de santé en France : état des lieux

Déremboursements progressifs, mise en place du parcours de soins, essor des complémentaires santé… Depuis 1945, notre système de santé a changé de visage. Néanmoins, les fondamentaux restent, et le gouvernement actuel a pris quelques mesures phares pour pallier certains dysfonctionnements.

Près de 80 ans d’histoire

Les fondamentaux

Le système de protection sociale que nous connaissons aujourd’hui est basé sur des principes établis en 1945. Au sortir de la seconde guerre mondiale, les bâtisseurs de ce « système à vocation universelle »  - très envié dans le monde - ont poursuivi un triple objectif :

  • unité de la sécurité sociale,
  • généralisation quant aux personnes,
  • extension des risques couverts.

Bien sûr, l’organisation et les caractéristiques du système ont évolué depuis cette époque, et tous les objectifs d’unification n’ont pas été atteints, mais les fondamentaux sont restés les mêmes.

Une évolution… négative du « reste à charge »

Au fil des années, notamment en raison de l’évolution démographique et des conditions économiques, la Sécurité sociale a procédé à un certain nombre de déremboursements.
Les remboursements de dépenses dentaires et d’optique ont, par exemple, été fortement réduits. Parallèlement, le remboursement des soins courants est passé de 80 % à 65 %, par évolution du ticket modérateur. Si, selon l’Organisation de Coopération et de Développement économique (OCDE), le reste à charge (franchise sur les médicaments, participation forfaitaire lors de la visite chez le médecin, forfait hospitalier…) des ménages français se maintient parmi les plus faibles du monde, c’est parce que la croissance de la part des complémentaires santé répond au relatif désinvestisssement de la Sécurité sociale.

Les tendances actuelles : inégalités croissantes et renoncement

Face à ces évolutions, le comportement des Français vis-à-vis de leur santé se modifie :

  • la santé occupe une place toujours plus importante dans le budget des Français et un écart se creuse entre les foyers les plus aisés, dont les dépenses de santé augmentent, et les foyers les plus modestes, qui limitent ces mêmes dépenses,
  • on observe une très nette évolution du renoncement à certains soins.

LE CHIFFRE

568 euros

C’est le budget moyen dépensé chaque année par les Français pour se soigner. Ce montant inclut les frais d’adhésion à une mutuelle, les médicaments et consultations non remboursés et les produits de santé, comme les lunettes ou prothèses dentaires.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire