Le système de santé en France : état des lieux

02/04/2013

Le système de santé en France : état des lieux

Déremboursements progressifs, mise en place du parcours de soins, essor des complémentaires santé… Depuis 1945, notre système de santé a changé de visage. Néanmoins, les fondamentaux restent, et le gouvernement actuel a pris quelques mesures phares pour pallier certains dysfonctionnements.

Des mutuelles qui évoluent

Aujourd’hui, le désengagement de la Sécurité sociale et l’évolution des comportements ont rendu le recours aux complémentaires santé (les mutuelles) presque indispensable, notamment pour l’accès aux soins d’optique ou dentaires.

Le paradoxe de la mutuelle : l’attente illusoire d’un « retour sur investissement »

En quelques années, les caractéristiques et les domaines d’intervention des complémentaires santé ont largement changé. Cependant, en termes de perception de la part des Français, on note une tendance à « oublier » que la complémentaire santé constitue une assurance, comparable dans ses principes à l’assurance habitation ou automobile. Ainsi, beaucoup attendent de leur contrat de mutuelle un « retour sur investissement », comme le moyen d’accéder à des produits de luxe, de mode ou de confort… Face à cette spécificité, les assureurs font évoluer leurs offres pour répondre aux besoins de leurs clients… sans renoncer à leur rentabilité.

Le nouveau visage des complémentaires santé : l’hypermodularité

C’est la nouvelle tendance sur le marché de l’assurance santé : le service à la carte. Selon son profil, sa situation familiale ou professionnelle, voire son style de vie, l’assuré choisit son niveau de remboursement pour les soins d’optique ou dentaires, l’éventuelle prise en charge des frais de médecines douces… A chacun sa formule !
L’avantage est de limiter le tarif du contrat, en ne proposant que les garanties dont l’assuré a besoin au quotidien.

Au-delà des ces adaptations au cas par cas, les assureurs formulent aussi des offres spécifiques selon :

  • l’âge : intégration d’une hospitalisation renforcée pour les seniors, offre maternité proposée uniquement aux personnes d'âges moyens…
  • la zone de résidence : des différences de prix allant jusqu’à 60 % peuvent ainsi intervenir selon la région d’habitation (la région parisienne, le Nord et le Sud de la France étant les zones les plus « chères »).

La tendance au « nomadisme » des assurés

Malgré les efforts d’adaptation des contrats, les mutuelles subissent un certain nomadisme de leurs assurés, souvent prompts à se reporter sur un organisme « plus offrant ». En somme, la concurrence fait rage ! D’autant plus que la loi Chatel (2008) a assoupli les conditions de résiliation des contrats. In fine, c’est généralement l’assuré qui profite de cette compétition, dans la mesure où il accède à des offres préférentielles, des promotions, à des avantages fidélité ou à des services associés (téléconseil, aide à domicile..).

LE CHIFFRE

4 millions

C’est le nombre de personnes n’ayant pas accès à une complémentaire santé en 2012.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire