Prévenir pour ne plus soigner

29/03/2016

Prévenir pour ne plus soigner

Le système de santé en France semble être dans une impasse. Aujourd’hui, les réformes de l’Assurance-Maladie se succèdent mais le financement de notre système n’est pas garanti pour les années à venir. Face à ce constat alarmant, la prévention apparaît comme une solution miracle qui permettrait de réduire de nombreuses dépenses de santé. Mais peut-on réellement passer d’un système curatif à un système préventif ?

Le Système de Santé en France

Véritable casse-tête pour le gouvernement, le déficit de la Sécurité sociale avoisinait les 12,5 milliards d’euros pour l'année 2015. Dans le domaine des dépenses de santé, la France occupe la deuxième place dans le monde, juste derrière les Etats-Unis.
 

Pourquoi la sécurité sociale est-elle en déficit ?

  • La population vieillit et le besoin en actes médicaux en est d’autant plus fort. Selon une récente étude, 80% des dépenses de santé d’une vie seraient concentrés une fois que la personne a atteint 60 ans : les personnes âgées nécessitent un plus grand suivi médical, et lorsqu’elles deviennent dépendantes, les dépenses de santé explosent donc logiquement.
  • Les maladies chroniques se sont développées depuis plusieurs décennies : un Français sur 4 souffre d’une maladie chronique comme le diabète, l’insuffisance rénale ou cardiaque. Cette hausse ne fait qu’augmenter le déficit croissant de la Sécurité sociale.


Le système de santé est-il encore performant malgré ce déficit ?

Oui et non ! Si la médecine française est mondialement reconnue, la France connaît une dégradation de l’accès aux soins :

  • Les médecins ont quitté les campagnes, créant ainsi de véritables déserts médicaux.
  • Dans les grandes villes, les médecins pratiquant des dépassements d’honoraires sont de plus en plus nombreux et incitent les Français à renoncer à leur consultation par manque de moyens financiers.

La conséquence est évidente : les inégalités sociales se développent. Selon l’Organisation de coopération et de développement économique, c’est en France qu’elles seraient les plus élevées en Europe, après les pays d’Europe de l’Est. Aujourd’hui encore, un ouvrier aura une vie plus courte et de moins bonne qualité qu’un cadre.

Chiffre-clé sur la sécurité sociale en 2016

Les dépenses de santé représentent 12% du PIB national. Sur ces 15 dernières années, le déficit de la Sécurité sociale s’élève à plus de 115 milliards d’euros.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire