Pictogramme vert représentant une tirelire en forme de cochon pour symboliser l'épargne

Assurance-vie : pourquoi choisir ce mode d'épargne ?

22/06/2015

À quoi sert une assurance vie ?


La souscription d’une assurance vie peut être une réponse à plusieurs projets plus ou moins prévisibles ou plus ou moins éloignés dans le temps : investissement immobilier, revenus complémentaires lors de la retraite, financement des études des enfants, transmission de patrimoine...

Les avantages

La souplesse. Vous décidez la manière d’alimenter votre contrat : versements libres ou versements réguliers, selon votre budget. En cas de coup dur, vous pouvez interrompre vos versements. Attention toutefois à bien regarder les termes de votre contrat, car les conditions peuvent varier d’un contrat à l’autre.

La disponibilité du capital. Vous avez toujours accès librement au capital constitué, sauf si le bénéficiaire du contrat a accepté le bénéfice de votre assurance vie. Dans ce cas précis, vous devrez obtenir son accord pour accéder à votre capital. Par ailleurs, lorsque vous récupérez votre capital, vous êtes soumis à la fiscalité en vigueur.

La protection de vos proches. Vous transmettez le patrimoine constitué en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse pour vos proches.
En cas de décès, votre capital est transmis au(x) bénéficiaire(s) que vous aurez désigné(s) en limitant les droits de succession, selon le degré de parenté.

Les questions à se poser avant l’ouverture du contrat

À l’ouverture du contrat, vous devez obtenir plusieurs informations :

  • Existe-t-il des frais de dossier ?
  • Si oui, quel est leur montant ?
  • À combien s’élèvent les frais pour chaque versement que je ferai ?

Pendant la vie de ce placement :

  • À combien s’élèvent les frais de gestion sur la totalité de mon épargne ?
  • Quel est le taux d’intérêt annuel ? Regardez le taux réalisé sur les dix dernières années, ce qui peut donner une bonne idée de la fiabilité du placement.
  • Votre épargne bénéficie-t-elle d’une garantie une fois les intérêts acquis ?

Il est préférable de s’assurer que votre épargne bénéficie de ce que l’on appelle "l’effet cliquet".

Lorsque vous souhaitez utiliser votre épargne, vous pouvez opter pour la perception d’une rente viagère, c’est-à-dire jusqu’à la fin de votre vie, en abandonnant tout ou partie de votre capital. Ce choix permet un complément de ressources au moment de la retraite.

  • Vous pouvez racheter partiellement ou totalement votre capital, afin d’en disposer comme bon vous semble.
  • Vérifiez qu’aucune pénalité n’est appliquée en cas de rachat partiel ou total.
  • Pour éviter les écueils éventuels liés au rachat, vous pouvez effectuer des avances remboursables sur votre épargne. Vérifiez si vous avez cette possibilité, qui vous permettra de faire face à un besoin occasionnel de liquidités. Chaque contrat a ses propres règles sur le sujet. Renseignez-vous avant de souscrire. 

chiffre-CLé

17 millions de personnes ont fait le choix de l’assurance-vie pour leur épargne.

Les 3 types de contrats d’assurance vie


1. L’assurance vie en euros

Ces contrats sont investis sur des placements sans risques, essentiellement des obligations d’État. Le capital investi est garanti et sera augmenté des intérêts capitalisés. En contrepartie de cette sécurité, les taux d’intérêt observés actuellement sont de plus en plus faibles, les spécialistes s’accordant sur une forte probabilité de poursuite de taux faible dans les années à venir.

2. L’assurance vie en unités de compte

Ces contrats sont investis de manière diversifiée sur les marchés financiers et immobiliers. Il faut être familier avec les marchés financiers et avoir suffisamment de temps pour les surveiller. Ces contrats sont recommandés pour les personnes qui acceptent un certain niveau de risque. Elles peuvent bénéficier de la gestion sous mandat : la gestion du portefeuille est alors déléguée à un expert.

3. L’assurance vie multisupport

Ces contrats comportent plusieurs compartiments, dont un ou plusieurs exprimés en unités de compte et un exprimé en euros. Vous choisissez la répartition de votre capital sur les supports financiers de votre choix, parmi la gamme que vous propose l’assureur. En investissant en partie sur des supports en unités de compte, votre capital profite du potentiel de performance des marchés financiers sur le long terme. Mais il comporte des risques financiers puisque la valeur des unités de compte n’est pas garantie et est sujette à des fluctuations liées au marché.


Déterminez votre profil d’épargnant

Si vous souhaitez souscrire ce type de contrat d’assurance-vie, il est recommandé d’opter pour la gestion profilée : vous ne vous occupez de rien, car vous confiez la gestion de votre contrat et des supports qui y figurent à l’assureur qui suivra alors des directives correspondant à vos envies, votre "profil" d’où le terme de gestion "profilée". Pour cela, vous devez définir au préalable votre profil d’épargnant à l’aide de questions qui vous aideront à le déterminer.

  • Un profil prudent ou sécurisé

Si vous appréciez la sécurité de vos placements, le gestionnaire vous conseillera d’opter pour des supports principalement composés d’obligations, de produits obligataires ou monétaires.

  • Un profil modéré

Vous acceptez une légère fluctuation de rendement de vos placements, mais aurez du mal à accepter des hauts et des bas prononcés. Votre gestionnaire vous proposera alors de sélectionner des fonds présentant un niveau de risque moyen.

  • Un profil dynamique

Vous êtes prêt à prendre des risques plus élevés en contrepartie d’un potentiel de rendement plus élevé. Votre gestionnaire vous proposera des fonds présentant un niveau de risque élevé pour 20 à 30 % de votre investissement.

  • Un profil audacieux

Vous privilégiez une croissance à long terme et acceptez qu’une perte subie pour une année puisse être le prix à payer pour réaliser une croissance plus forte à long terme. Il vous sera alors proposé des fonds présentant un niveau de risque élevé ou très élevé.

 

Découvrez en vidéo les avantages à choisir l'assurance-vie comme mode d'épargne

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire