Pictogramme orange représentant une silhouette avec un bras cassé symbolisant la santé

Comment se protéger de l’épidémie de grippe ?

01/12/2015

Extrêmement contagieuse, différente d’une année sur l’autre et touchant tous les âges de la population, la grippe est responsable chaque année d’importantes épidémies partout dans le monde. En 2014, elle a provoqué 2,9 millions de consultations et plus de 3000 hospitalisations en France. Comment se protéger et protéger nos proches de cette infection potentiellement grave ?


Comment attrape-t-on la grippe ?

La grippe est une infection virale qui s’attaque aux voies aériennes supérieures, c’est-à-dire le nez, la gorge et les bronches. Lorsqu’une personne malade parle, tousse, éternue, elle projette autour d’elle de fines gouttelettes qui contiennent les particules virales. Il suffit de respirer à proximité de la personne contagieuse pour attraper la grippe.

La transmission par voie aérienne est la plus fréquente, mais il est également possible d’être contaminé par le biais d’objets (poignées de porte, rampe d’escalier, objets,..) touchés par les mains souillées d’une personne malade. Une personne infectée est contagieuse 24 heures avant l’apparition des premiers symptômes et pendant 5 à 7 jours après.


Quels sont les symptômes de la grippe ?

Les symptômes apparaissent 1 à 4 jours après la contamination et durent en moyenne une semaine. Ils associent les symptômes suivants :

  • Forte fièvre (souvent supérieure à 39°C)
  • Fatigue intense
  • Douleurs musculaires et articulaires
  • Maux de tête
  • Toux sèche
  • Irritation de la gorge et rhinite.

Comment se soigner quand on a la grippe ?

Les traitements sont avant tout dirigés contre les symptômes de la grippe : médicaments contre la fièvre, contre les douleurs, contre la toux. Une bonne hydratation est nécessaire ainsi que quelques jours de repos.

La grippe guérie habituellement en une à deux semaines mais peut parfois se compliquer d’une infection respiratoire grave (pneumonie) liée au virus lui-même ou à la surinfection par une bactérie.


Si on pense avoir la grippe, quand faut-il consulter son médecin ?

Si vous pensez avoir la grippe, et vous faites partie des personnes à risque de grippe grave, vous devriez consulter votre médecin :

  • Si vous avez plus de 65 ans
  • Si vous êtes atteint d’une affection chronique
  • Si vous êtes enceinte
  • Pour les enfants de moins de 2 ans

Vous devriez également consulter votre médecin si vous présentez une ou des complications de la grippe :

  • Si la fièvre n’est pas bien supportée ou supérieure à 40°C
  • En cas d’essoufflement ou de difficultés à respirer
  • En cas d’aggravation des symptômes ou en l’absence d’amélioration après 72H d’évolution

Quelques gestes simples pour se protéger et protéger ses proches tout l’hiver

  • Lavez-vous les mains régulièrement à l’eau et au savon (au moins avant les repas, après être sorti ou après avoir toussé / éternué / vous être mouché).
  • En période d’épidémie de grippe, évitez de serrer les mains ou de faire la bise.
  • Utilisez des mouchoirs en papier et jetez-les aussitôt après utilisation dans une poubelle fermée.
  • Les personnes fragiles (personnes âgées, nourrissons, personnes porteuses d’une affection chronique) devraient dans la mesure du possible éviter les lieux à forte concentration de population ou les lieux confinés (supermarché ou transport en commun aux heures de forte affluence).

Si vous êtes grippé :

  • Portez un masque (disponible en pharmacie)
  • Évitez de rendre visite aux personnes fragiles
  • Couvrez-vous la bouche et le nez avec un mouchoir lorsque vous toussez / éternuez
  • Aérez régulièrement votre domicile.

Être en forme pour aborder l’hiver

Pour lutter contre la grippe et les affections saisonnières, il faut renforcer ses défenses immunitaires tout au long de l’année en adoptant une bonne hygiène de vie : privilégier une alimentation saine, riche en fruits et légumes, réduire sa consommation d’alcool, faire de l’exercice régulièrement, dormir suffisamment.

Un complément en vitamine D peut être nécessaire : parlez-en à votre médecin ! Par ailleurs, le tabac augmente le risque de grippe et de complication puisqu’il diminue les capacités de défense des voies aériennes contre les agressions extérieures.


La vaccination antigrippale

La vaccination contre la grippe est destinée à diminuer le risque de complication chez les personnes à risque. Elle est recommandée et prise en charge à 100 % par l’assurance maladie pour :

  • Les personnes âgées de plus de 65 ans
  • Les personnes porteuses d’une affection chronique comme le diabète, les maladies cardio-vasculaires, respiratoires, rénales,… ou présentant un affaiblissement des défenses immunitaires
  • Les femmes enceintes
  • L’entourage familial d’un nourrisson présentant un risque de grippe grave (prématurité, anomalies cardiaques, maladies respiratoires…)
  • Les personnes obèses
  • Les personnes en institution
  • Certains professionnels de santé et professionnels en contact avec des personnes à risque

La vaccination contre la grippe est la seule méthode efficace et recommandée pour prévenir une infection par le virus de la grippe. Son efficacité n’est pas de 100 % mais s’il n’empêche pas toujours l’infection, il permet de diminuer l’intensité des symptômes et le risque de complication. Le vaccin contre la grippe est généralement disponible mi-octobre en pharmacie : n’attendez pas pour vous faire vacciner, vous serez ainsi protégé pour toute la saison hivernale. Même si habituellement l’épidémie de grippe débute fin décembre, la grippe circule tout l’hiver !


Les gens discutent des symptômes de la grippe alors qu’ils ont été bien vaccinés…

En aucun cas le vaccin ne peut être responsable d’une grippe car il ne contient pas le virus de la grippe : c’est un vaccin inactivé. Le vaccin est différent chaque année car le virus de la grippe évolue en permanence, il est donc nécessaire de se faire vacciner chaque année.

Le vaccin contre la grippe est également sans danger (en dehors d’une éventuelle réaction allergique). Les effets secondaires sont bénins et transitoires (douleur/rougeur au point d’injection, petite fièvre ou fatigue dans les jours qui suivent).

Auteur : Docteur Julie Rigaut


MédecinDirect, c’est une trentaine de médecins, des conseils personnalisés, et désormais le diagnostic et ordonnance en ligne.

Découvrez MédecinDirect et renseignez votre numéro d’adhérent GMPA pour accéder aux services.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire