Pictogramme orange représentant une silhouette avec un bras cassé symbolisant la santé

Comprendre une analyse de sang

03/03/2014

Le sang est un tissu vivant qui irrigue l’ensemble des parties du corps via le réseau des vaisseaux (artères et veines). Il a de multiples rôles : nourricier, défenseur, transporteur, indicateur. Son analyse va permettre d’explorer ses différentes fonctions.

Nous vous aidons à y voir plus clair.

Un corps humain adulte possède de 4,5 à 5 litres de sang. Faire un prélèvement d’une petite quantité de sang pour l’analyser va permettre d’explorer ses différentes fonctions et de connaître le niveau de certains paramètres montrant des augmentations ou des diminutions, variations qui retiendront l’attention du médecin.


Que peut-on lire dans un résultat d’analyse de sang ?

La demande formulée par le médecin va conditionner le nombre de résultats. Cela peut être une recherche de quelques paramètres ou une analyse plus globale. Ces résultats sont exprimés selon des normes communes à l’ensemble des laboratoires d’analyses, avec des "fourchettes" mini/maxi de normalité.


La Numération Formule Sanguine (NFS)

Cette numération renseigne sur le nombre et les qualités des différentes cellules du sang :

  • Les Globules rouges (leur diminution signe l’anémie).
  • Les Globules blancs (les leucocytes) qui comportent plusieurs familles, auxiliaires précieux en cas d’infection bactérienne, d’agression virale, d’allergie.
  • Les Plaquettes qui jouent un rôle important dans la coagulation.

La principale "usine de fabrication" de ces cellules se trouve dans la moelle osseuse.
 

Les paramètres qui renseignent sur l’état des grandes fonctions métaboliques

  • La glycémie (taux de sucre).
  • Les lipides (graisses) avec le cholestérol et les triglycérides.
  • Les oligoéléments : le fer, le magnésium, le calcium, le sodium, le potassium et le chlore.
  • L’acide urique, responsable de la goutte.


Les paramètres qui renseignent sur l’état fonctionnel de certains organes

  • Fonctionnement du foie : On dose les transaminases et les phosphatases alcalines, la bilirubine (dérivé de la bile).
  • Fonctionnement des reins : On utilise des produits naturellement issus du métabolisme normal comme la créatinine et l’urée. Les variations de leurs taux dans le sang étant directement liées au niveau d’élimination par le rein, on peut en déduire l’état de filtration.
  • Fonctionnement de la thyroïde : Elle exerce un rôle de "chef d’orchestre" en matière de production des autres hormones. Pour vérifier son fonctionnement, on dose la TSH et la T4libre.


Les paramètres qui sont liés à la quantification de dysfonctionnements

  • L’inflammation : Vérification de la vitesse de sédimentation (VS) ou mieux de la CRP
  • Une anomalie de la prostate : Dosage du PSA
  • L’état de la coagulation sanguine : Vérification du taux de prothrombine (TP) et de l’INR indicateur précieux en cas de traitement par des anticoagulants de type antivitamine K.


Bien d’autres indicateurs peuvent être quantifiés de façon exceptionnelle lors d’une analyse de sang

  • Marqueurs liés à l’évolution de cancers.
  • Séro-diagnostics spécifiques de maladies bactériennes, virales ou parasitaires.
  • Marqueurs de l’allergie.

Cette liste, non exhaustive, renseigne sur la plupart des résultats habituels fournis par une analyse de sang. D’autres facteurs plus spécifiques et plus complexes à doser existent, ce qui démontre l’extraordinaire richesse et source d’information de ce sang qui coule dans nos veines.

Dans tous les cas, l’expertise médicale sera toujours nécessaire pour une interprétation objective en tenant compte des signes cliniques.

 

Auteur : Docteur André Petitet


MédecinDirect, c’est une trentaine de médecins, des conseils personnalisés, et désormais le diagnostic et ordonnance en ligne.

Découvrez MédecinDirect et renseignez votre numéro d’adhérent GMPA pour accéder aux services.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire