Covoiturage et assurance

Covoiturage et assurance

13/07/2018

BIEN ÉTUDIER SON CONTRAT D’ASSURANCE

Quelle que soit la formule de covoiturage que vous choisissez, vous devez la déclarer à votre assureur. Ce dernier vous indiquera si les risques liés à cette pratique sont bien garantis. Vous devez vérifier en particulier que votre assurance couvre bien les trajets domicile/travail si vous souhaitez pratiquer le covoiturage avec des collègues. Dans tous les cas, si vous proposez un covoiturage, il est recommandé de souscrire au minimum une assurance responsabilité civile qui couvrira les dommages occasionnés à des tiers en cas de sinistre.


QUELQUES CONSEILS SI VOUS ÊTES PASSAGER

Si vous avez choisi de passer par un site de covoiturage, vous êtes assuré en tant que passager d’arriver à destination car le site a déjà négocié un contrat spécifique avec un assureur. Si un accident survient, le site vous proposera un moyen de remplacement pour vous acheminer à bon port. Ce contrat spécifique souscrit par le site vous couvre également en option contre le vol de bagage. Si vous ne passez pas par un site spécialisé de covoiturage, il est conseillé de vérifier si le véhicule est assuré : pour cela, il suffit de constater la présence du macaron sur le pare-brise et sa date d’expiration.


COVOITURAGE ET PRÊT DE VOLANT

Si, à l’occasion d’un long trajet, vous choisissez de céder le volant à l’un des passagers, vous devez savoir si le prêt du volant est exclu ou pas de la couverture de votre contrat. Certaines assurances interdisent cette pratique, tandis que d’autres ajoutent des exclusions de garanties en cas d’accident causé par un conducteur non déclaré. Si c’est un conducteur occasionnel qui cause un accident avec votre véhicule, votre coefficient bonus-malus sera impacté et une franchise « prêt de volant » peut être appliquée, si elle est prévue dans votre contrat. Une franchise peut également rester à votre charge, si le conducteur occasionnel est un jeune conducteur, considéré comme « novice » selon la définition de votre assureur. De la même manière, si votre véhicule n’est assuré qu’au tiers, le conducteur ne sera pas couvert en cas de dommages.


Pas de commentaire

Ajouter un commentaire