Pictogramme orange représentant une silhouette avec un bras cassé symbolisant la santé

Migraine, céphalée : facteurs déclenchant et traitement

17/09/2015

Quelque fois banalisée, la migraine est une affection dont le retentissement socio-professionnel peut être majeur et peut altérer de manière significative la qualité de vie : alitement souvent indispensable en cas de crise, anxiété et conduites d’évitement générées par la peur de voir survenir une nouvelle crise.

Connaître la migraine et mieux la diagnostiquer permet une meilleure prise en charge et d’éviter un abus médicamenteux qui peut être responsable d’une aggravation des symptômes.


Pourquoi a-t-on des migraines ?

Sous l’effet de certaines stimulations nerveuses, l’inflammation de certains vaisseaux du cerveau est responsable de la douleur de la crise migraineuse. Il est également connu aujourd’hui qu’il existe une prédisposition génétique à la survenue de migraines.


comment reconnaître la migraine ?

La migraine est une céphalée (mal de tête) qui se différencie des autres maux de tête par un certain nombre de caractéristiques :

  • Unilatérale (touche la moitié de la tête)
  • Pulsatile (qui bat au rythme du cœur)
  • Aggravée par les mouvements et les efforts physiques (monter un escalier)
  • Souvent accompagnée de troubles digestifs (nausées, vomissements) et d’une intolérance au bruit et à la lumière
  • Evoluant par crise de quelques heures à quelques jours

Parfois la crise migraineuse est précédée de signes neurologiques transitoires (moins de 30 minutes) et réversibles : les "auras", le plus souvent visuelles (vision trouble, perte de la vision, formes géométriques et points lumineux), elles peuvent également être sensitives (fourmillement dans les bras ou autour de la bouche) ou aphasique (troubles de la parole). Le diagnostic de migraine avec aura doit être fait par votre médecin afin de ne pas passer à coté d’une affection grave (accident vasculaire cérébral en particulier).


les facteurs déclenchants

Certaines situations peuvent déclencher une crise migraineuse. La modification du taux de certaines hormones chez la femme favorise la survenue de migraines pendant leurs règles.

Les modifications de notre rythme de vie comme le manque ou l’excès de sommeil, le relâchement soudain du début de week-end, une surcharge de travail, le fait de sauter un repas ou au contraire de faire un repas très riche peuvent déclencher une migraine.

Certaines situations de notre environnement comme le bruit, la lumière, la modification de la pression atmosphérique (changement des conditions météorologiques) peuvent également être des facteurs déclenchants.


quel médecin ? Quel traitement ?

Une consultation chez votre médecin généraliste permettra de confirmer le diagnostic. En effet, la plupart du temps, aucun examen complémentaire n’est nécessaire : l’interrogatoire et l’examen clinique permettront à votre médecin de faire le diagnostic de migraine et d’éliminer les autres causes de céphalée.

Attention, si vous avez des maux de têtes inhabituels, violents ou accompagnés de troubles de la vision, de l’équilibre, de difficulté à parler, d’une faiblesse ou d’une paralysie, de fièvre : un avis urgent est nécessaire (appel au centre 15).

Le traitement de la crise migraineuse repose essentiellement sur les anti-inflammatoires non stéroïdiens et certains médicaments spécifiques : les triptans. Si les crises migraineuses sont fréquentes, ou peu soulagées par les traitements proposés, un traitement de fond peut être nécessaire, il s’agit d’un traitement à prendre tous les jours pour diminuer la fréquence de survenue des migraines.

Dans le cas où les traitements seraient insuffisants pour vous soulager, votre médecin pourra vous adresser à un spécialiste (neurologue).

Lorsque l’on est migraineux, il est également important d’éviter si cela est possible les facteurs déclenchants en adoptant une bonne hygiène de vie (sommeil régulier, ne pas sauter de repas, …)

Parallèlement, les techniques de gestion du stress comme la sophrologie, la relaxation ou encore l’acupuncture constituent des traitements complémentaires efficaces.


l’agenda de migraine : un outil pour mieux se connaître et mieux se traiter

Pour préparer sa consultation ou pour suivre l’évolution de ses migraines, il est recommandé de tenir un agenda dans lequel vous devrez noter :

  • La date et l’heure de survenue de la crise migraineuse
  • Son intensité (Légère, Moyenne, Sévère)
  • Les facteurs supposés déclenchant (fatigue, stress, règles, repas, activité physique...)
  • La durée et les médicaments que vous avez pris.

Il permet également de suivre la consommation de médicaments car en cas d’abus, la migraine peut évoluer vers une céphalée chronique quotidienne par abus médicamenteux, dont la prise en charge nécessite parfois une hospitalisation.

Auteur : Docteur Julie RIGAUT


MédecinDirect, c’est une trentaine de médecins, des conseils personnalisés, et désormais le diagnostic et ordonnance en ligne.

Découvrez MédecinDirect et renseignez votre numéro d’adhérent GMPA pour accéder aux services.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire