L'assurance peut-elle sanctionner l'absence de détecteur de fumée ?

La loi Morange, publiée le 9 mars 2010, rend obligatoire l’installation des détecteurs de fumée dans les lieux d’habitation au plus tard 5 ans après. Les propriétaires de logement, qu’ils soient occupants ou qu’ils mettent en location leur logement, avaient donc jusqu’au 8 mars 2015 pour en poser au moins un dans leur logement. À charge ensuite pour l’occupant d’en assurer l’entretien. Mais la réglementation comme l’assureur ne sanctionnent pas la non-installation du détecteur de fumée. Donc, si vous avez choisi de ne pas installer de détecteur de fumée, en cas d’incendie, vous serez indemnisé selon les modalités prévues dans votre contrat d’assurance multirisque habitation de la même façon, que vous ayez un détecteur ou non. En revanche, certaines sociétés d’assurance peuvent vous inciter à en installer, en vous accordant une réduction sur votre prime ou en vous faisant bénéficier d’offres avantageuses pour vous en équiper. N’oubliez pas que 70 % des incendies se déclenchent malheureusement durant la nuit. Ainsi, l’outil de détection et d’alarme incendie est le seul moyen d’être prévenu dans son sommeil.