Ma mère a 71 ans : elle envisage d’ouvrir une assurance vie. Est-ce une bonne idée ?

L’assurance vie peut être souscrite à tout âge. Toutefois, la règle fiscale change aux 70 ans du souscripteur. Les conditions de transmission sont moins intéressantes pour les versements effectués sur le contrat : lors du décès de l’assuré, les sommes investies avant l’âge de 70 ans et versées aux ayants droit bénéficient d’un régime fiscal de faveur. Si le conjoint ou le partenaire pacsé désigné comme bénéficiaire est exonéré de toute taxation, les autres bénéficiaires profitent chacun d’un abattement de 152 500 €.

Passés 70 ans, cet abattement n’est plus que de 30 500 € à partager entre les bénéficiaires. Le solde est réintégré à la succession et soumis aux mêmes droits. Pour votre mère, l’assurance vie reste quand même un produit financier intéressant : les intérêts capitalisés et les plus-values enregistrés sur le contrat sont transmis sans aucune fiscalité.