30 ans du RAID

28/10/2015
30 ans du RAID

Le 9 octobre dernier, le RAID soufflait ses trente bougies. L'unité d'élite de la police, qui s'est frottée aux plus spectaculaires prises d'otages et affaires terroristes, en a profité pour faire des démonstrations de sa force d’intervention : simulation de prises d’otages dans un bâtiment et dans un bus de touristes, sauts depuis un hélicoptère, descente en rappel.

Le RAID, qui est l’acronyme de "Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion", est né en 1985. À cette époque, la police ne disposait pas d'un service d'intervention digne de ce nom face aux forcenés et au risque terroriste dans le monde depuis la prise d'otages aux Jeux Oympiques de Munich en 1972, contrairement aux gendarmes qui eux, avaient depuis 1974 le Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN).

En 2015, cette unité s’est notamment illustrée en menant l'assaut contre Amedy Coulibaly et en libérant les otages de l'Hypercasher.

Aujourd’hui composé de 300 hommes et femmes, le RAID mène près de 500 interventions chaque année. Depuis sa création trois de ses policiers sont morts dans l'exercice de leur fonction.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire