Complémentaire santé

07/01/2016
Complémentaire santé

Un fonctionnaire dont le conjoint est salarié du privé va-t-il conserver sa complémentaire santé ?

Le 1er janvier 2016 marque l’entrée en vigueur de la mutuelle d’entreprise obligatoire pour les salariés du privé. Pour rappel, de nombreux cas de dispense existent et parmi eux, la possibilité de refuser une double couverture en adhérant au contrat groupe de son conjoint. Quid d’un foyer composé d’un fonctionnaire et d’un salarié du privé ?

Tout d’abord, quels seront les critères qui leur permettront de trancher ? Bien sûr, l’étude des garanties : sont-elles adaptées aux besoins de la famille et performantes financièrement ? Un autre point qui devra être vérifié est le niveau de participation financière de l’entreprise (de 50 à 100% pour les plus généreuses) ainsi que le niveau de participation à la couverture des ayants droits (car non obligatoire).

Si le foyer comporte un fonctionnaire et un salarié, il est probable qu’à court terme le plus intéressant pour le salarié du privé sera de rejoindre le contrat proposé par son entreprise (voir aussi notre analyse "Complémentaire Santé : plus coûteuses pour les fonctionnaires que pour les salariés"). Il est par contre difficile de trancher pour le cas du fonctionnaire : tout dépend de sa fonction publique et de son ministère d’appartenance, du coût de sa cotisation (généralement liée à son âge) et des prestations dont il bénéficie.

Dans la fonction publique d’état, les couvertures proposées par les assureurs référencés couvrent à la fois la complémentaire santé et la prévoyance (décès, invalidité, arrêt de travail), ce qui complexifie encore le choix à faire par les fonctionnaires. Cependant, ce n’est pas le cas pour les militaires, où complémentaires santé et prévoyance sont dissociées.
Quelles complémentaires choisiront-ils à terme ?

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire