Faire face à la grippe saisonnière

16/01/2017
Faire face à la grippe saisonnière

Face à l'épidémie de grippe, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a demandé aux hôpitaux de reporter les opérations non urgentes. La priorité est donnée à l’accueil des malades atteints par la grippe. Serait-il encore utile de se faire vacciner ?

La France connaît une véritable épidémie de grippe saisonnière : le virus n’épargne aucune région de la métropole. Plus de 780 000 personnes ont consulté un médecin généraliste, sur la première semaine de janvier 2017, après avoir contracté la grippe saisonnière, selon les réseaux Sentinelles. 

Depuis le 1er novembre 2016, 627 cas graves de grippe ont été signalés à Santé publique France. Parmi eux, 81 patients âgés de 65 ans et plus ont été admis en réanimation entre le 2 et le 8 janvier 2017 et 44 d'entre eux sont décédés.

La ministre de la Santé Marisol Touraine a demandé mercredi 10 janvier de déprogrammer certaines opérations prévues dans les hôpitaux publics et privés pour libérer des lits.

Les pouvoirs publics ont rappelé que la vaccination contre la grippe est recommandée pour

  • les personnes de plus de 65 ans qui sont particulièrement vulnérables au virus,
  • les malades atteints de certaines maladies chroniques,
  • les femmes enceintes,
  • les enfants.

Le vaccin anti-grippe est gratuit pour toutes ces personnes.

Ce vaccin met environ 15 jours à être efficace et pourrait donc permettre d’éviter à ceux qui souhaitent encore se faire vacciner, de connaître la maladie sous sa forme la plus sévère.

 

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire