Journée mondiale du don d’organes

09/10/2015
Journée mondiale du don d’organes

Depuis 2005, la journée mondiale du don d’organes se tient chaque année le 17 octobre. Créée par l’Organisation Mondiale de la Santé, cette journée a pour but d’informer le grand public et de faire campagne pour le don.

Cette journée est partie d’un constat alarmiste : chaque jour, des hommes, des femmes et des enfants meurent faute d'avoir pu être transplantés à temps, alors que la médecine aurait été en mesure de les sauver. En France, 579 personnes sont décédées faute de greffons en 2014. Cette situation est essentiellement due à un déficit d'information du grand public. Pour y remédier, de nombreux établissements hospitaliers se mobiliseront le 15 octobre pour faire avancer les mentalités.

Les Français méconnaissent la loi sur le sujet : aujourd’hui, même si vous êtes porteur de la carte de donneur, vos proches peuvent s’opposer aux dons. Huit à neuf Français sur dix se disent favorables au don et seules 97 000 personnes sont enregistrées au registre des refus. Pourtant, dans un cas sur 3, les familles refusent le prélèvement.

En novembre prochain, les parlementaires examineront en deuxième lecture un amendement prévu dans la loi de santé publique, fondé sur le don a priori. Désormais, les familles ne seront plus consultées pour connaître la position du défunt, au risque de ne pas la respecter, mais "informées de la nature des prélèvements réalisés". Le défunt devra avoir manifesté son opposition sur le registre des refus, ou par de nouveaux moyens, qui seront fixés par décret en 2017, comme par exemple, sur la carte vitale, ou le dossier médical personnalisé.

En attendant, le seul moyen de faire connaître son choix, c’est d’en parler avec son entourage.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire