Nouvelle feuille de route pour les personnes âgées

13/06/2018
Nouvelle feuille de route pour les personnes âgées

 

La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a présenté son plan pour que le vieillissement de la population ne soit pas synonyme de dépendance.

Les actions de prévention seront renforcées pour permettre à la population de vivre sans incapacité le plus longtemps possible, que ce soit à domicile ou en établissement. Les plans de prévention en Ehpad, pilotés par les agences régionales de santé seront financés par l’assurance-maladie à hauteur de 15 millions d’euros en 2018 puis 30 millions d’euros à partir de 2019. L’aide aux personnes âgées passe également par l’aide à domicile : 100 millions d’euros seront consacrés en 2019 et 2020 à la refonte du mode de financement de l’aide à domicile pour améliorer la qualité des services, les rendre accessibles à tous et recruter du personnel.

Les aidants ne sont pas oubliés : le Gouvernement souhaite développer des solutions de répit adaptées à leurs besoins, favoriser l’accueil de jour et améliorer les conditions de l’articulation entre vie professionnelle et soutien aux personnes âgées.

Les établissements ne sont pas oubliés : les Ehpad recevront 360 millions d’euros supplémentaires de 2019 à 2021 pour recruter du personnel soignant et 40 millions d’euros sur la période 2018-2022 pour généraliser l’accès à la télémédecine afin de limiter les déplacements et d’améliorer la qualité du suivi médical, en particulier dans les zones à faible présence médicale.

En France, en 2017, 1,5 million de personnes ont plus de 85 ans. Elles seront 4,8 millions en 2050.​

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire