Santé : quels changements au 1er janvier

03/01/2018
la main d'un  médecin et d'un juriste

Chaque 1er janvier, de nouvelles lois entrent en vigueur et impactent la politique de santé.

  • 11 vaccins obligatoires : dès le 1er janvier, 11 vaccins sont désormais obligatoires et indispensables à l’enfant pour être admis à la crèche ou à l'école. Jusqu’à présent, seuls les vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite étaient obligatoires. Désormais, ceux contre la coqueluche, la rougeole-oreillons-rubéole (ROR), l'hépatite B, la bactérie Haemophilus influenzae, la pneumocoque et la méningocoque C le deviennent aussi.
  • Hausse du forfait hospitalier : le forfait hospitalier augmente de deux euros pour passer à 20 euros par jour. Cette augmentation est prise en charge par les complémentaires santé. Cette augmentation va apporter un bénéfice de 120 à 180 millions d'euros dans les caisses de la Sécu.
  • Interdiction de la publicité avant, pendant et après les émissions destinées aux enfants de moins de 12 ans sur les chaînes du service public, afin de restreindre le marketing de certains produits alimentaires pour les enfants. L’objectif est de lutter contre l'obésité infantile.
  • Augmentation du prix du tabac : la hausse de 1,10 euros  a été validée et sera effective au mois de mars. Cette augmentation de plus de 10 % du prix devrait entraîner une baisse de la consommation.
  • Jour de carence pour les fonctionnaires : voulu par Emmanuel Macron, le jour de carence en cas d'arrêt maladie est rétabli pour les fonctionnaires, afin de lutter contre le micro-absentéisme.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire