Tégo

06/04/2016
GMPA Fédération Tégo

Pourquoi avoir créé une fédération ?

Depuis plusieurs années, les différents acteurs au service de la protection sociale des forces de défense et de sécurité sont confrontés à plusieurs défis importants : d’une part l’évolution des effectifs et du contexte militaires avec la stagnation des recrutements militaires sous contrat, la progression des carrières plus courtes, le maintien des opérations extérieures et le renforcement récent de la sécurité intérieure ; d’autre part, la recomposition significative du paysage de la protection sociale, avec des rapprochements entre de nombreux opérateurs du secteur. Parallèlement, la révolution numérique a engendré de nouvelles attentes de la part des assurés, tandis que les exigences réglementaires confrontent aujourd’hui les assureurs à des problématiques de taille.

Dans le cadre de leur partenariat lié au référencement, des réflexions sur ces sujets ont été menées dès 2010 entre Unéo, l’AGPM et le GMPA, mais n’ont pas abouti. Une nouvelle initiative a été lancée par le GMPA et l’AGPM en 2014 afin de relancer ces réflexions en coopération avec le ministère de la défense.

Le GMPA et l’AGPM ont un commun une histoire, des adhérents et une offre de produits similaires. Au-delà, ils partagent une ambition : celle de servir les hommes et les femmes de la communauté défense et sécurité tout en privilégiant des valeurs de solidarité. Avec des stratégies communes de spécialisation sur la prévoyance et une volonté marquée d’assistance et d’entraide sur ce marché très spécifique, l’AGPM et le GMPA ont fait le constat d’une parfaite convergence de vues, notamment sur la nécessaire implication des acteurs privés au sein de cet accompagnement.

C’est ce qui a conduit leurs deux conseils d’administration à créer la Fédération Tégo en 2015, en lui fixant pour premier objectif politique de parler d’une seule voix auprès des responsables institutionnels, puis de réunir d’autres acteurs intéressés par la démarche. La Mutuelle d’Assurances des Armées a rejoint Tégo rapidement et des contacts sont établis avec d’autres entités qui ont manifesté leur intérêt pour la fédération.

Un principe commun a été posé : les associations AGPM et GMPA demeurent attachées à l’identité de leur marque et à la pleine maîtrise de leur portefeuille d’adhérents respectifs. Le principe de concurrence entre les 2 acteurs reste affirmé, sans ambiguïté.

Les ambitions de Tégo sont avant tout de porter les intérêts des forces de défense et de sécurité auprès des pouvoirs publics et des acteurs de l’économie sociale. Ce qui implique de faire converger, afin de mieux déployer, les actions de solidarité au profit de la communauté de défense et de sécurité ; d’informer et de sensibiliser sur la protection sociale ces populations protégées ; enfin de construire et d’adapter des solutions d’assurance pour répondre de façon optimale aux besoins des populations protégées par la recherche de synergies intelligentes, respectant chaque acteur.

Chacun de ces 4 axes sera développé en 2016 à travers des mises en œuvre concrètes : à l’automne, un Grand Débat sera organisé à Paris, autour de l’apport du tissu associatif à la protection sociale des forces de défense et de sécurité. Un effort prioritaire est accordé à l’axe "Entraide et Solidarité", à travers le soutien d’associations sous égide Tégo et la création du "Prix Tégo de la Solidarité", soit une dotation de 100 000 euros pour soutenir un ou plusieurs projets d’action solidaire. Des conférences d’information sur la protection sociale seront menées en en Ecoles de Gendarmerie et des actions Prévention mises en œuvre en partenariat avec la CNMSS. En termes de produits assurantiels, une offre Tégo sera mise en place pour la protection spécifique des stagiaires du Service Militaire Volontaire.

Le nom Tégo vient du latin, il signifie "Je protège, je défends". Il souligne que les membres de la Fédération Tégo vont continuer à travailler avant tout dans l’intérêt de leurs adhérents respectifs.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire